Les horaires d'été 2018

Ecrit par webmaster · 13/07/2018

Zoom sur...

les horaires d'été 2018

 

 

affiche-ete2018%20%28Copier%29

 



Les animations en Juin

Ecrit par webmaster · 07/06/2018

Zoom sur...

les animations de la médiathèque

en juin 2018

affiche2015petite

Jeux Vidéo

Samedi 2 juin 2018 de 14h à 17h

Mercredi 6 juin 2018 de 14h à 16h

Mercredi 13 juin 2018 de 14h à 16h

Mercredi 20 juin 2018 de 14h à 16h

Mercredi 27 juin 2018 de 14h à 16h - Spécial Just Dance

 

visuel-dclic-150px

Samedi 9 juin 2018 à 11h

Présentation de la boîte numérique

Une présentation de la boîte numérique vous est proposée afin de vous faire découvrir les différents services et aussi comment s’inscrire, où s’adresser si ça ne marche pas…

En partenariat avec la Bibliothèque du Calvados, nous vous proposons un service gratuit de contenu en ligne. Avec La boîte numérique, regardez des films, feuilletez des magazines, formez-vous à votre rythme, écoutez de la musique de chez vous etc…

Dans la boîte numérique, chaque usager de la médiathèque pourra accéder à une large offre de ressources numériques en ligne selon ses besoins et ses envies.

Gratuit – durée : 1h environ

 

Scan_20180607_161759_0001

Samedi 16 juin

Présence de la médiathèque de 14h à 18h

 

histoires_tout_petits

Pour les moins de 3 ans

Mercredi 20 juin 2018 à 10h30
"Au soleil..."

 

Scan_20180607_161759_0001

Samedi 16 juin

Présence de la médiathèque de 14h à 18h

Salle du Parc

2, rue du Calvaire à Cormelles le Royal



Les animations en Mai

Ecrit par webmaster · 15/05/2018

Zoom sur...

les animations de la médiathèque

en mai 2018

affiche2015petite

Jeux Vidéo

Mercredi 16 mai 2018 de 14h à 16h

Mercredi 23 mai 2018 de 14h à 16h

Mercredi 30 mai 2018 de 14h à 16h - Spécial Just Dance

Samedi 2 juin 2018 de 14h à 17h

 

histoires_tout_petits

Pour les moins de 3 ans

Mercredi 23 mai 2018 à 10h30
"Je mets le nez dehors"

 

affiche-petit

Semaine du développement durable

Les déchets

Du 15 au 26 mai 2018

Exposition "En route vers la réduction des déchets" du SYDEVAC

Exposition "Récup'art mode" du lycée Victor Lépine

Mardi 22 mai 2018

Projection d'un film

Tout public - gratuit - réservation conseillée

Présence de la médiathèque lors de la journée "Jardins, nature et recyclage"

Samedi 26 mai au Champ de Foire

de 13h30 à 18h

 

2018-affiche-vote-300px

Prix Yaka'Lire 2018

Samedi 26 mai à 11h

La médiathèque décernera son 7ème prix des lecteurs

Vous pouvez votez jusqu'au 25 mai inclus

Télécharger le bulletin de vote

 

festivalaffiche

Samedi 2 juin à 11h

Le mouton à réaction
par Jeanne Ferron


Vous vous souvenez sans doute que le Petit Prince a demandé à Saint-Exupéry de lui
dessiner un mouton… Mais qui a demandé à Jeanne Ferron de dessiner un mouton
à réaction ? C’est L’Agnelle Blanche, un conte de randonnée d’Henri Pourrat. Cette
Agnelle Blanche est à l’origine d’un croquis devenu récit. Au début le petit mouton de
Jeanne Ferron gambade, puis il s’emmêle les crayons, tombe dans un trou pas très
profond, et un lutin généreux le sort de l’ornière et le petit mouton retrouve la liberté
avec la puissance d’une fusée. C’est l’histoire d’un voyage sur terre, d’un séjour dans
un creux et d’une envolée jusqu’aux étoiles, d’où le petit mouton revient tout joyeux,
avec l’envie de chanter, de danser et de partager.

A partir de 6 ans - gratuit - réservation conseillée - durée: 1h



Quand j'avais six ans j'ai tué un Dragon, un film de ROMY Bruno

Ecrit par webmaster · 25/04/2018

Coup de coeur

 

Affiche-Accroche-Web1%20%28Copier%29

Quand j'avais six ans j'ai tué un Dragon, un film de ROMY Bruno

 



Auteur de films burlesques (Rumba, La Fée, Le Bar des amants), Bruno Romy, réalisateur, a gardé un même état d’esprit, à la fois grave et drôle pour parler de la leucémie de sa fille Mika, 6 ans dans son film « Quand j’avais 6 ans, j’ai tué un Dragon ».


Ce documentaire raconte les effets secondaires de la chimiothérapie, les relations avec le monde médical, les sentiments des parents, les réflexions de Mika, tout cela avec beaucoup d’intelligence, d’humour, de gravité.
Un film bouleversant mais qui donne aussi plein d’espoir.

A lire aussi une interview de Bruno Romy dans Télérama : lien

 

 

 

 

 



Remise du prix 2018

Ecrit par webmaster · 24/04/2018

Samedi 26 Mai 2018 à 11h

2018-affiche-vote-300px


Télécharger le bulletin de vote

 

Venez découvrir le roman préféré des lecteurs du Prix et échanger vos impressions, idées sur les livres. Si vous n'avez pas participé cette année, n'hésitez à nous rejoindre pour connaître le Prix, vous donner envie de lire les livres...

Vous avez lu tout ou en partie les romans du Prix, vous pouvez voter jusqu'au 25 mai 2018 inclus. Les bulletins seront disponibles à la Médiathèque.

Liste de la sélection

Le pont sans retour, Vincent-Paul BROCHARD, Ed. Philippe Picquier, 2017.

Julie Duval est enlevée par le régime nord-coréen au cours de ce qu’elle croit être un voyage d’agrément en Asie avec une amie japonaise.
Elle va vite devoir se plier aux exigences de ses ravisseurs en apprenant l’idéologie du régime et en suivant une discipline de fer. Elle ne connait pas le dessein qu’elle sert précisément mais elle n’a pas d’autre choix que de s’y soumettre.
On peut être destabilisé par des passages très documentaires dans le roman mais on apprend beaucoup sur les usages et les pratiques en vigueur. Le destin de Julie dans ce pays et l’engrenage dans lequel elle s’est retrouvée malgré elle nous tient en haleine.

 

Dans les eaux du Grand Nord, Ian McGUIRE, Ed. 10/18, 2017.

Le baleinier le Volunteer est parti du Yorkshire pour le Groenland avec, à son bord, un équipage cosmopolite. Du médecin de bord ancien militaire au passé trouble jusqu’au harponneur sanguinaire, la méfiance est de mise et la tension monte jusqu’à ce que l’on retrouve le corps d’un mousse violemment assassiné.
Dans ce huis-clos qu’est le baleinier, la tension grandit, exacerbée par les rudes conditions climatiques et une pêche à la baleine en déclin. Néanmoins lorsque la Nature se dresse contre l’homme, même le pire des assassins devient une question secondaire. 

 

Tout ce dont on rêvait, François ROUX, Albin Michel, 2017.

C’est l’histoire de Justine qui malgré son amour pour Alex va trouver son équilibre et construire une famille avec le frère de ce dernier, Nicolas.
Ils vivent dans le bonheur jusqu’au jour où Nicolas va perdre son travail et qu’il va vivre une descente aux enfers. A travers cette histoire, l’auteur brosse le portrait de notre société actuelle minée par le chômage et les compromis idéologiques.

 

L'expédition, Monica KRISTENSEN, Gaïa Edition, 2014.

L’inspecteur Knut Fjeld est en poste dans l’archipel du Svalbard en Norvège. Il va recevoir un appel inquiètant :  au 87ème parallèle nord, une expédition se trouve en difficulté. Le policier va être héliporté sur place et sera dans l’obligation de faire évacuer un membre de l’expédition qui souffre d’un mal étrange.
Les autres membres de l’expédition sont obstinés à atteindre leur objectif coûte que coûte et refuse d’être rapatrié. Knut qui perçoit des zones d’ombres dans leur histoire va se retrouver coincé sur la banquise avec ces trois personnages bien mystérieux dans un huis-clos à forte tension…

 

Le dernier des nôtres, Adélaïde de CLERMONT-TONNERRE, Grasset, 2016.

Le récit nous fait suivre en parallèle la rencontre à New York en 1969 de Werner et Rebecca et l’histoire de la naissance d’un garçon à Dresde en Allemagne en 1945.
Cette construction en chapitre alterné donne beaucoup de rythme à ce récit d’une période historique tragique et d’une histoire d’amour compliquée .

 

Ma part de gaulois, Magyd CHERFI, Actes Sud, 2016.

"J'aimais les mythes. Ils n'étaient pas des histoires d'adultes et ils n'étaient pas des histoires d'enfants. Ils étaient mieux que cela. Ils étaient, tout simplement." De retour dans la maison de sa famille pour des obsèques, un homme encore jeune, sombre et nostalgique, retrouve les lieux de son passé et des images qu'il croyait oubliées. Le suicide d'un locataire dans une voiture au bout d'un chemin, sa rencontre avec une petite voisine, Lettie, qui affirmait alors que l'étang de derrière la maison était un océan.

Et les souvenirs de l'enfance, qu'il croyait enfuis, affluent alors avec une précision troublante...

 

Article 353 du code pénal, Tanguy VIEL, A vue d'oeil, 2016.

L’histoire se déroule aux alentours de Brest dans les années 90. Dès le départ le coupable est connu, Martial Kermeur a bien poussé à l’eau Antoine Lazenec lors d’une sortie en mer.
Martial va très vite être arrêté et auditionné par un juge. Il va alors lui expliquer par un long monologue sa relation avec Antoine et le lent processus qui l’a amené à ce geste extrême…

 

Le gardien des choses perdues, Ruth HOGAN, Actes Sud, 2017.

Laura retrouve peu à peu la joie de vivre au contact d’Anthony Peardew dont elle est l’assistante. A sa grande surprise, à la mort de ce dernier, elle hérite de sa superbe demeure et surtout d’un trésor improbable composé d’objets perdus accumulés par Anthony pendant des années. Pour mériter cet héritage elle doit retrouver les propriétaires de ces objets.
C’est toute une aventure qui commence pour Laura qui va faire son maximum pour accomplir sa mission. 


Cliquez sur chaque titre pour voir si le livre est disponible et, dans le cas contraire, le réserver.