Remise du prix Yaka'Lire

09/05/2017

Samedi 20 Mai 2017 à 11h

2017-affiche-300px


Télécharger le bulletin de vote


Venez découvrir le roman préféré des lecteurs du Prix et échanger vos impressions, idées sur les livres. Si vous n'avez pas participé cette année, n'hésitez à nous rejoindre pour connaître le Prix, vous donner envie de lire les livres...

Vous avez lu tout ou en partie les romans du Prix, vous pouvez voter jusqu'au 19 mai 2017. Les bulletins seront disponibles à la Médiathèque.

 

In Utero, Julien Blanc-Gras, Au Diable Vauvert, 2015.

- Les perles noires de Jackie O., Stéphane Carlier, Cherche midi, 2016.

- Illettré, Cécile Ladjali, Actes Sud, 2016.

- Délivrances, Toni Morrison, Bourgois, 2015.

- Les pêcheurs, Chigozie Obioma, Ed. de l'olivier, 2016.

- Le serment de Compostelle, Brigite Piedfert, Ouest-France, 2016.

- A toi, Claudia Pineiro, Actes Sud, 2015.

- La loi du silence, Anita Terpstra, Denoël, 2016.



Prix Yaka'Lire 2017 - Les livres sélectionnés

24/09/2016

2017-affiche-300px

 

La sélection pour l'année 2017 a enfin été dévoilée ! Voici les titres à découvrir :

 

- In Utero, Julien Blanc-Gras, Au Diable Vauvert, 2015.

L’auteur est journaliste et un globe-trotter insatiable mais il a posé ses valises le temps de voir le ventre de sa femme s’arrondir. Par ce roman, il explore cette période qui transforme un homme en père.

Le voyage qui est sa grande passion est toujours présent dans cette réflexion à travers l’évocation des us et coutumes sur la grossesse dans d’autres contrées.

Ce regard masculin sur la paternité et la grossesse est ponctué d’humour comme dans tous les écrits de Julien Blanc-Gras.


- Les perles noires de Jackie O., Stéphane Carlier, Cherche midi, 2016.

Gaby, 62 ans, se morfond. Elle travaille comme femme de ménage pour un homme fortuné mais elle est bien loin de cette vie luxueuse. Un jour, pendant son service, elle découvre par hasard la
combinaison du coffre de son employeur avec en plus l’inventaire de ce qui s’y trouve. L’idée germe petit à petit dans sa tête de s’approprier le contenu du coffre pour pouvoir enfin changer de vie. Sur le papier, tout semble parfait, facile, une mission bien orchestrée mais bien évidemment rien ne va se passer comme prévu.

Le récit est très rythmé, une histoire loufoque et savoureuse à souhait. Le roman est également très visuel, on imagine totalement une adaptation cinématographique

 

- Illettré, Cécile Ladjali, Actes Sud, 2016.

Léo, un jeune homme discret de 20 ans, travaille chaque jour dans une imprimerie. Il voit des lettres toute la journée mais peine grandement à les identifier. Il a été élevé par une grand-mère analphabète et il a quitté le collège à l’âge de 13 ans ce qui fait qu’il a quasiment oublié tous ses apprentissages. Sa vie d’adulte est donc fortement entravée par cet handicap que ce soit dans le monde du travail ou dans sa vie personnelle.

Tout le roman est centré sur le combat de Léo contre cet handicap invisible qui le dévore de l’intérieur.

Ce roman est une réflexion sur l’incidence psychologique de l’illettrisme conté de manière sensible et poétique.


- Délivrances, Toni Morrison, Bourgois, 2015.

Sweetness accouche d’une fille à la peau noire comme du goudron alors que les parents sont « des mulâtres au teint blond », d’où vient alors à Lula Ann cette peau « d’un noir bleuté ». le père va s’enfuir, convaincu que l’enfant n’est pas de lui. De ce fait, la mère élève seule sa fille mais sans tendresse et Lula Ann sera prête à tout pour se faire aimer.

20 ans plus tard, tout semble aller mieux pour Lula Ann, elle est devenu une très belle femme, elle a un bon poste dans le domaine des cosmétiques mais la rupture avec son amant va tout bouleverser…

Roman qui évoque le racisme, le mensonge, d’exclusion et d’enfance brisée, des thèmes chers à l’auteur.


- Les pêcheurs, Chigozie Obioma, Ed. de l'olivier, 2016.

L’histoire se déroule en 1996 au Nigéria. Nous suivons le parcours d’une famille très unie, et en particulier la relation des 4 ainés, des garçons inséparables qui jusque-là sont destinés à faire de bonnes études pour devenir des hommes importants.

Le père se voit obligé de quitter sa famille pour continuer à travailler. Les quatre frères vont en profiter pour braver l’interdiction d’aller pêcher sur les berges de la rivière Omi-Ala. Ils vont y croiser Abulu le fou qui leur jette une malédiction. Cette prophétie va totalement bouleverser le quotidien de cette famille. Cette prédiction va s’infiltrer au plus profond de leur conscience et le roman va prendre une tournure tragique.

Magnifique écriture, un saut dans l’histoire du Nigéria et une captivante tragédie familiale.


- Le serment de Compostelle, Brigite Piedfert, Ouest-France, 2016.

La vie d’Arnaud bascule au printemps 1134 avec le décès de sa mère qui a péri dans l’incendie de la maison familiale à cause de saucisses qu’il avait laissé grillées dans la cheminée. Pour expier sa faute il s’engage à accomplir le pèlerinage de Bayeux à SaintJacques de Compostelle et fait vœu de silence. Il partira pour ce long périple avec son ami d’enfance ainsi que d’autres compagnons.

De l’aventure, de l’humour et de la tendresse accompagne Arnaud dans ce roman qui entremêle fiction, voyage et faits historiques. 


- A toi, Claudia Pineiro, Actes Sud, 2015.

L’héroïne découvre le même jour l’infidélité de son mari et la mort accidentelle de sa rivale causée par ce même époux. Se succèdent alors de multiples rebondissements vers des directions inattendues.

En alternance avec les problèmes conjugaux du couple et de l’intrigue policière se glisse les ennuis de leur fille Lali dont les parents ignorent tout.

Impertinent et drôle, ce roman pointe l’égoïsme et la mesquinerie d’une certaine classe sociale argentine soucieuse de préserver les apparences.


- La loi du silence, Anita Terpstra, Denoël, 2016.

Sander, jeune garçon de 11 ans, disparaît avec un camarade lors d’un camp de vacances. Le corps de ce dernier est retrouvé mais Sander s’est évaporé. Sa mère n’a jamais perdu espoir et cinq ans plus tard Sander se signale à la police.

Après le bonheur des retrouvailles, la famille commence à douter, même si Sander a toujours été un garçon étrange, est-ce vraiment lui ?

Roman qui nous égare sur de fausses pistes, chaque membre de la famille cache des choses. C’est au travers d’un style simple et efficace que nous allons découvrir la vérité qui est inspirée de faits réels.


Cliquez sur chaque titre pour voir si le livre est disponible et, dans le cas contraire, le réserver.



Lancement du prix Yaka'Lire 2017 et Rencontre avec Brigite Piedfert

16/09/2016

Vendredi 23 septembre 2016 à 20h

La médiathèque de Cormelles le Royal vous propose une rencontre avec l’auteur Brigite Piedfert.

L’auteur originaire de Normandie se passionne depuis toujours pour le Moyen-Age, la culture hispanique et le patrimoine normand. Elle affectionne faire le lien entre la Normandie et l’Espagne et nous retrouvons ces thèmes dans chacun de ses romans.

Brigite Piedfert est l’auteur d’une saga moyenâgeuse « Le vent d’Ecorchevel » aux éditions Orep et du « Serment de Compostelle » aux éditions Ouest-France.

Cette rencontre est proposée dans le cadre du lancement du Prix Yaka’Lire 2017 (prix des lecteurs de la médiathèque) et l’auteur sera présentée par Jean-Noël Levavasseur, journaliste et écrivain.
Présence de la librairie Au brouillon de culture pour la vente et la dédicace des ouvrages.
Réservation conseillée pour la soirée.

photo%20Brigite%20piedfert



Prix Yaka'Lire 2016

31/05/2016

Le Prix Yaka'Lire 2016 a été décerné à :

 

2016-yakalireresultat-150px

Je me suis tue, roman de Mathieu MENEGAUX.

 

Du fond de sa cellule de la maison d'arrêt des femmes à Fresnes, Claire nous livre l’enchaînement des faits qui l’ont conduite en prison : l’histoire d’une femme victime d’un crime odieux. Elle a choisi de porter seule ce fardeau. Les conséquences de cette décision vont se révéler dramatiques. Enfermée dans sa solitude, Claire va commettre l’irréparable. Le mutisme sera sa seule ligne de défense, et personne, ni son mari, ni ses proches, ni la justice ne saisira ses motivations.

Dès le début, on s'identifie à Claire et on compare nos réactions et nos sentiments aux siens, au cours d'un épouvantable concours de circonstances qui la conduiront à la tragédie.
Et c'est un homme qui écrit l'intimité d'une femme et de ses sentiments de façon assez étonnante.
Une histoire terrible qui se dévore d'une traite et laisse planer beaucoup d'interrogations une fois la dernière page refermée 

 

Je me suis tue

Disponibilité et réservation

 

Découvrez le classement du Prix Yaka'Lire 2016 :

1 - Je me suis tue, Mathieux MENEGAUX

2 - Six fourmis blanches, Sandrine COLETTE

3 - La fille du train, Paula HAWKINS

4 - Et je danse aussi, Anne-Laure BONDOUX

5 - Le facteur émotif, Denis THERIAULT

6 - Venise n'est pas en Italie, Ivan CALBERAC

7 - L'invité du soir, Fiona McFARLANE

8 - L'océan au bout du chemin, Neil GAIMAN

 

Cliquez sur chaque titre pour voir si le livre est disponible et, dans le cas contraire, le réserver



Remise du prix Yaka'Lire

20/04/2016

Samedi 28 Mai 2016 à 11h

2016-yakalire-resultatvote-web


Télécharger le bulletin de vote

 

Venez découvrir le roman préféré des lecteurs du Prix et échanger vos impressions, idées sur les livres. Si vous n'avez pas participé cette année, n'hésitez à nous rejoindre pour connaître le Prix, vous donner envie de lire les livres...

Vous avez lu tout ou en partie les romans du Prix, vous pourrez voter du 3 au 27 mai 2016. Les bulletins seront disponibles à la Médiathèque.

Pour rappel, les titres en compétition :

- Et je danse, aussi, Anne-Laure BONDOUX, Jean-Claude MOURLEVAT, Fleuve, 2015.

- Le Facteur émotif, Denis THERIAULT, A. Carrière, 2015.

- La Fille du train, Paula HAWKINS, Sonatine, 2015.

- L'Invité du soir, Fiona MCFARLANE, L'Olivier, 2014.

- Je me suis tue, Mathieu MENEGAUX, Grasset, 2015.

- L'Océan au bout du chemin, Neil GAIMAN, Au Diable Vauvert, 2014.

- Six fourmis blanches, Sandrine COLLETTE, Denoël, 2015.

- Venise n'est pas en Italie, Ivan CALBERAC, Flammarion, 2015.