Prix Yakalire 2015 - Livres sélectionnés

01/10/2014

2015-yakalireselection

 

La sélection pour l'année 2015 a enfin été dévoilée ! Voici les titres à découvrir :


- Le Liseur du 06h27, Jean-Paul DIDIERLAURENT.

Employé discret, Guylain Vignolles travaille au pilon, au service d'une redoutable broyeuse de livres invendus, la Zerstor 500. Il mène une existence maussade mais chaque matin en allant travailler, il lit aux passagers du RER de 6h27 les feuillets sauvés la veille des dents de fer de la machine. Dans des décors familiers transformés par la magie de personnages hauts en couleurs, voici un magnifique conte moderne, drôle, poétique et généreux : un de ces livres qu'on rencontre rarement.


- Une Enfance de Jésus, J. M. COETZEE.

Le jeune David et Simón, son protecteur, sont arrivés - on ne sait d'où - par bateau au camp de Belstar, où ils ont été reconditionnés afin de s'intégrer dans leur nouveau pays : nouveaux noms, nouvelles dates de naissance (âge de 5 ans attribué à David, 45 à Simón), mémoire lavée de tous souvenirs, apprentissage rapide de l'espagnol, langue du pays. Puis ils ont traversé le désert et ont atterri au Centre d'accueil de Novilla, où les services publics leur allouent un logement - sans loyer - ainsi que maints services gratuits, et l'aident à trouver un emploi de docker. David ayant perdu en mer la lettre qui expliquait sa filiation, Simón se fait le serment de lui trouver une mère que son intuition seule désignera. Inés, une trentenaire, est l'élue. Elle accapare l'enfant, dont elle fait sa chose et le soustrait au système éducatif, par la fuite vers encore une autre vie.


- Désordre, Penny HANCOCK.

Sonia, la quarantaine, mène une vie confortable dans la jolie maison des bords de la Tamise où elle a grandi. Mais depuis que son mari, Greg, multiplie les déplacements professionnels à l'étranger et que leur fille Kit est partie à l'université, son existence lui pèse. Alors que Greg la presse de quitter Londres pour se rapprocher de lui, Sonia se sent incapable de quitter sa maison, décor d'une jeunesse pour laquelle elle éprouve la plus vive nostalgie. À l'heure du bilan, elle réalise en effet que son adolescence a été le seul moment vraiment heureux de son existence, celui où les émois et les sentiments ont été les plus forts et les plus purs. Aussi, lorsque Jez, 15 ans, le neveu d'une de ses amies, Helen, vient frapper à sa porte pour emprunter un disque, Sonia, prise d'une pulsion inexplicable, décide de ne plus le laisser partir. Elle se met alors à nourrir une étrange et inquiétante obsession pour la jeunesse de Jez, qu'elle tient séquestré.


- Réparer les vivants, Maylis DE KERANGAL.

«Le cœur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d'autres provinces, ils filaient vers d'autres corps.» Réparer les vivants est le roman d'une transplantation cardiaque. Telle une chanson de gestes, il tisse les présences et les espaces, les voix et les actes qui vont se relayer en vingt-quatre heures exactement. Roman de tension et de patience, d'accélérations paniques et de pauses méditatives, il trace une aventure métaphysique, à la fois collective et intime, où le cœur, au-delà de sa fonction organique, demeure le siège des affects et le symbole de l'amour.


- Les Serrements d'amour, Richard CANNAVO.

Lorsque Mathilde annonce à Lorenzo qu'elle le quitte, celui-ci perd pied. Tout s'écroule. Elle, cette femme qu'il aime tendrement, « sa Mathilde », décide de mettre un terme à leur histoire, une liaison tendre et complice. Car Lorenzo est marié et Mathilde ne supporte plus cette relation murée dans une attente interminable, mêlée de solitude et de doute. Alors qu'elle tente de passer de l'ombre à la lumière, il s'enfonce dans la tristesse. Et lorsqu'il rebondit enfin, Mathilde, elle, rechute... Entre confusion, colère et regrets, l'épanouissement saura-t-il se faire une petite place ?


- Les Suprêmes, Edward KELSEY MOORE.

Elles se sont rencontrées dans les années 1960 et ne se sont plus jamais quittées : tout le monde les appelle "les Suprêmes", en hommage au célèbre groupe des années 1970. Complices dans le bonheur comme dans l'adversité, ces trois irrésistibles "quinquas" afro-américaines aussi puissantes que fragiles ont fait d'un des restaurants de leur petite ville de l'Indiana longtemps marquée par la ségrégation leur quartier général où, tous les dimanches, entre commérages et confidences, rire et larmes, elles élaborent leurs stratégies de survie et se gavent de poulet frit. Rendez-vous avec vos futures meilleures amies.


- Schroder, Amity GAIGE.

Erik Schroder attend de passer en jugement. Conseillé par son avocat, il se décide à coucher sur le papier une confession, pour Laura, son ex-femme, pour les jurés, pour lui-même. Et les souvenirs affluent... Son arrivée en Amérique à cinq ans, seul avec son père, et sa décision de laisser pour toujours le passé derrière lui. Son mariage avec Laura, la naissance de Meadow, puis la séparation et la lutte pour obtenir un droit de garde. Et cette journée au lac entre père et fille, moment privilégié tant attendu et vite transformé en escapade innocente, pour grappiller quelques heures, quelques jours. Dire enfin à Meadow qui est son père, et qui elle est, elle. Mais quel est ce secret que Schroder a caché à sa propre fille ? Qui est-il véritablement et comment a-t-il pu commettre pareille folie ?


- L'Eté des lucioles, Gilles PARIS.

Du haut de ses neuf ans, Victor a quelques certitudes. C'est parce que François n'ouvre pas son courrier qui s'amoncelle dans un placard que ses parents ne vivent plus ensemble. C'est parce que Claire et Pilar adorent regarder des mélos tout en mangeant du pop-corn qu'elles sont heureuses ensemble. Et c'est parce que les adultes n'aiment pas descendre les poubelles au local peint en vert qu'il a rencontré son meilleur ami Gaspard. Pourtant, de nombreuses questions restent sans réponse. Pourquoi François refuse-t-il de grandir ? Pourquoi Alicia, son aînée, fugue-t-elle sans arrêt ? Qui était Félicité, la sœur de son père dont on ne parle jamais ? Sur l'étroit chemin des douaniers qui surplombe la côte et relie Cap-Martin à Monaco, Victor rencontrera deux jumeaux, Tom et Nathan, qui lui ouvriront les portes d'un monde imaginaire et feront émerger des secrets de famille trop longtemps ensevelis.



Présentation de la sélection Yaka'Lire 2015

10/09/2014

2015-yakalirepresentation450px

Présentation de la nouvelle sélection de livres pour le prix Yaka’lire

Vendredi 26 septembre à 18h

à la médiathèque



Prix Yaka'Lire 2014

01/06/2014

Le prix Yaka'Lire 2014 a été décerné à :

L'île des oublés de HISLOP, Victoria

ileoublie

Catégorie : Roman

Edition : Les Escales - 2012

Alexis est une jeune femme préoccupée tant par son avenir professionnel qu'affectif. Elle éprouve à ce moment là la nécessité de comprendre son passé familial qui s'avère être trouble et secret.

C'est lors d'un voyage en crête avec son petit ami qu'elle décide de visiter le village où vécu sa mère enfant. Curieusement, cette dernière l'encourage et lui donne même une lettre à transmettre à une amie qui pourrait l'accueillir et la guider durant son séjour. Commence alors une ample et tragique saga familiale...

Roman d'évasion, de suspense et d'émotions

Voir la notice



Présentation de la sélection Yaka'Lire 2014

21/09/2013

yakalire2014-450px

Présentation de la nouvelle sélection de livres pour le prix Yaka’lire

Vendredi 4 octobre 2013 à 18h

à la bibliothèque

 


Règlement du Prix Yaka’lire 2014

Art 1 : La Bibliothèque Municipale de Cormelles le Royal met en place pour 2013-2014 un Prix des lecteurs.

Art 2 : Le Prix des lecteurs sera attribué au roman élu par les participants parmi une sélection de 8 romans.

La sélection comporte les livres suivants :

VAN CAUWELAERT Didier, La femme de nos vies, Albin Michel 2013
BLONDEL Jean-Philippe, 06h41, Buchet Chastel 2013
TONG CUONG Valérie, L’atelier des miracles, Lattès 2013
BENAMEUR Jeanne, Profanes, Actes Sud 2013
HISLOP Victoria, L’île des oubliés, Les Escales 2012
ICART Anne, Ce que je peux te dire d’elles, Laffont 2013
DREYFUS Arthur, Belle famille, Gallimard 2012
BUSSI Michel, Ne lâche pas ma main, Presses de la Cité 2013

Art 3 : Les participants doivent s’inscrire. Il ne sera pas possible de faire prolonger la durée de prêt des livres du prix Yaka’Lire

Art 4 : Pour la remise du classement une urne sera mise à disposition

Art 5 : Le 23 mai 2013, les participants se retrouveront pour échanger leurs opinions et le prix sera décerné au roman le plus plébiscité.



Prix Yaka'Lire 2013

31/05/2013

Le prix Yaka'Lire 2013 a été décerné à :

Le chapeau de Mitterrand de LAURAIN, Antoine

lcdm_ couvEdition : Flammarion 2012

Daniel Mercier dine seul dans un restaurant parisien quand s'installe à la table voisine. François Mitterand. Le président, en quittant l'établissement, oublie son chapeau et Daniel décide de le garder.

Ce chapeau va alors transformer la vie de son nouveau propriétaire qui à sont tour va le perdre. Dans ce roman, 4 personnes seront en possession de ce "talisman" et ces 4 personnes verront leur destin basculé.

C'est une histoire originale, pleine d'humour et qui nous plonge dans les années 80 avec les clivages politiques, le début du minitel, je LT d'Yves Mourousi... Bref, un vrai régal.

Voir la notice


Classement des autres romans participants

2ème : Une bonne raison de se tuer de Philippe Besson

3ème : Bon rétablissement de Marie-Sabine Roger

4ème : Cuisine tatare et descendance d'Alina Bronsky

5ème : Homer & Langley d'E.L Doctorow

6ème : Cartons de Pascal Garnier

7ème : Sept petits suspects de Christian Frascella

8ème : La Havane année zéro de Karla Suarez