Les livres primés en 2013

Ecrit par webmaster · 29/01/2014

Zoom sur ... Les livres primés en 2013

 

Vous souhaitez lire les livres primés en 2013 ? Voici les livres désormais disponible à la médiathèque !

 

Prix Goncourt 2013 :

aurevoirlahaut

Au revoir là-haut, roman de Pierre LEMAITRE

Rescapés du chaos de la Grande Guerre, Albert et Edouard comprennent rapidement que le pays ne veut plus d'eux. Malheur aux vainqueurs ! La France glorifie ses morts et oublie les survivants. Albert, employé modeste et timoré, a tout perdu. Edouard, artiste flamboyant devenu une « gueule cassée », est écrasé par son histoire familiale. Désarmés et abandonnés après le carnage, tous deux sont condamnés à l'exclusion. Refusant de céder à l'amertume ou au découragement, ils vont, ensemble, imaginer une arnaque d'une audace inouïe qui mettra le pays tout entier en effervescence... Et élever le sacrilège et le blasphème au rang des beaux-arts.

 

Disponibilité et réservation

 

Prix Goncourt des lycéens 2013

quatriememur

Le Quatrième mur, roman de Sorj CHALANDON

« L'idée de Sam était belle et folle : monter l'Antigone de Jean Anouilh à Beyrouth. Voler deux heures à la guerre, en prélevant dans chaque camp un fils ou une fille pour en faire des acteurs. Puis rassembler ces ennemis sur une scène de fortune, entre cour détruite et jardin saccagé.
Samuel était grec. Juif, aussi. Mon frère en quelque sorte. Un jour, il m'a demandé de participer à cette trêve poétique. Il me l'a fait promettre, à moi, petit théâtreux de patronnage. Et je lui ai dit oui. Je suis allé à Beyrouth le 10 février 1982, main tendue à la paix. Avant que la guerre ne m'offre brutalement la sienne... »

 

Disponibilité et réservation

 

Grand prix du roman de l'Académie française 2013

plonger

Plonger, roman de Christophe ONO-DIT-BIOT

«Ils l'ont retrouvée comme ça. Nue et morte. Sur la plage d'un pays arabe. Avec le sel qui faisait des cristaux sur sa peau.»
Un homme enquête sur la femme qu'il a passionnément aimée. Elle est partie il y a plusieurs mois, pour une destination inconnue, le laissant seul avec leur petit garçon. Elle était artiste, elle s'appelait Paz. Elle était solaire, inquiète, incroyablement douée. Elle étouffait en Europe.
Pour son fils, à qui il doit la vérité sur sa mère, il remonte le fil de leur amour - leur rencontre, les débuts puis l'ascension de Paz dans le monde de l'art, la naissance de l'enfant - et essaie d'élucider les raisons qui ont précipité sa fin.

 

Disponibilité et réservation

 

Prix Médicis essai 2013

findelhommerouge

La Fin de l'homme rouge : ou le temps du désenchantement,

essai de Svetlana ALEXIEVITCH

Depuis Les Cercueils de zinc et La Supplication, Svetlana Alexievitch est la seule à garder vivante la mémoire de cette tragédie qu'a été l'urss, la seule à écrire la petite histoire d'une grande utopie. Mais elle est avant tout un écrivain, un grand écrivain. Pour ce magnifique requiem, elle invente une forme littéraire polyphonique singulière, qui fait résonner les voix de centaines de témoins brisés.

 

Disponibilité et réservation

 

Prix Femina 2013

saisondelombre

La Saison de l'ombre, Léonora MIANO

« Si leurs fils ne sont jamais retrouvés, si le ngambi ne révèle pas ce qui leur est arrivé, on ne racontera pas le chagrin de ces mères. La communauté oubliera les dix jeunes initiés, les deux hommes d'âge mûr, évaporés dans l'air au cours du grand incendie. Du feu lui-même, on ne dira plus rien. Qui goûte le souvenir des défaites ? »
Nous sommes en Afrique sub-saharienne, quelque part à l'intérieur des terres, dans le clan Mulungo. Les fils aînés ont disparu, leurs mères sont regroupées à l'écart. Quel malheur vient de s'abattre sur le village ? Où sont les garçons ? Au cours d'une quête initiatique et périlleuse, les émissaire du clan, le chef Mukano, et trois mères courageuses, vont comprendre que leurs voisins, les BWele, les ont capturés et vendus aux étrangers venus du Nord par les eaux.

 

Disponibilité et réservation

 

Prix Renaudot 2013

naissance

Naissance, roman de Yann MOIX

La naissance ne saurait être biologique : on choisit toujours ses parents. Naître, c'est semer ses géniteurs. Non pas tuer le père, mais tuer en nous le fils. Laisser son sang derrière, s'affranchir de ses gènes. Chercher, trouver d'autres parents : spirituels. Ce qui compte, ce n'est pas la mise au monde, mais la mise en monde. Naître biologiquement, c'est à la portée du premier chiot venu, des grenouilles, des mulots, des huîtres. Naître spirituellement, naître à soi-même, se déspermatozoïder, c'est à la portée de ceux-là seuls qui préfèrent les orphelins aux fils de famille, les adoptés aux programmés, les fugueurs aux successeurs, les déviances aux descendances. Toute naissance est devant soi. C'est la mort qui est derrière. Les parents nous ont donné la vie ? A nous de la leur reprendre. Le plus tôt possible.

 

Disponibilité et réservation



Blacksad de Juan DIAZ CANALES et Juanjo GUARNIDO

Ecrit par webmaster · 22/01/2014

Zoom sur ...


blacksad

Amarillo, volume 5 de Blacksad, bande-dessinée de Juan DIAZ CANALES et Juanjo GUARNIDO.


Célèbre série de bande-dessinée mettant en scène un chat détective privé dans l'Amérique des années 50. John Blacksad a tout du héros de roman noir américain. Seul et désabusé, il lutte contre toute forme d'oppression même s'il doit parfois avoir recours à des méthodes un peu douteuses.

Cette série possède plusieurs atouts : un dessin magnifique et dynamique représentant des animaux anthropomorphes (ils sont assimilés aux humains en conservant les caractéristiques propres à leur espèce) ainsi qu'un scénario de qualité truffé de références historiques et culturelles. L'expérience acquise par l'illustrateur Guarnido dans les studios d'animation Disney se ressent considérablement dans son travail, les mouvements sont très bien représentés, contribuant au réalisme de la série. Blacksad a d'ailleurs été récompensée de nombreuses fois (notamment à Angoulême en obtenant le prix de la série en 2006).

Le volume 5, Amarillo, sorti en novembre 2013 et tout juste arrivé à la médiathèque, se décline comme un road movie, faisant ainsi référence à la Beat Generation et à l'univers du cirque. Il s'ouvre à La Nouvelle-Orléans : Weekly, journaliste et ami du détective, doit quitter la ville ; il y laisse John qui préfère rester sur place pour chercher du travail. Par chance, celui-ci croise justement un riche Texan qui lui propose de ramener sa voiture chez lui : un boulot simple et bien payé ! Le détective accepte, mais, dans une station-service, il se fait voler la voiture par Chad Lowell et Abe Greenberg, deux écrivains beatniks qui cherchent à rejoindre Amarillo, au Texas.

 

Disponibilité et réservation

 

Vous souhaitez lire les autres volumes avant ?

blacksad1   blacksad2   blacksad3   blacksad4

Disponibilité et réservation de la série complète



Chi de Konami KANATA

Ecrit par webmaster · 16/01/2014

Zoom sur ...


chi

Chi, manga de Konami KANATA.

 

Chi est un chaton recueilli un jour, après s'être perdu lors d'une promenade, par la famille Yamada. Nous pouvons suivre au fil des pages son évolution et sa découverte du monde. Chaque chapitre met en scène un passage de son quotidien : sa première rencontre avec une voiture, avec un chien, comment il va apprendre à faire ses besoins dans sa litière, la chaleur du soleil à travers les vitres, le confort des pantoufles de papa, ...

Un manga adorable qui ravira petits et grands.

 

Les cinq premiers volumes sont disponibles à la médiathèque.

 

Disponibilité et réservation



Un café maison de Keigo HIGASHINO

Ecrit par Bibliothèque · 09/01/2014

Coup de coeur


uncafmaison

Un Café maison, roman policier de Keigo HIGASHINO.


Dans une maison des beaux quartiers de Tokyo, Yoshitaka Mashiba annonce froidement à son épouse Ayané qu’il va la quitter et qu’elle ne doit pas en être surprise, puisqu’elle n’a pas respecté les conditions du contrat qui les liait en ne lui donnant pas d’enfant. Qui plus est, il a rencontré une autre femme, et il veut reprendre sa liberté. Elle décide alors de partir passer quelques jours chez ses parents, à Sapporo.

Le surlendemain, on retrouve le cadavre de Yoshitaka gisant dans son salon à côté d’une tasse de café renversée. Kusanagi et son équipe sont dépêchés sur les lieux. Prévenue, l’épouse de la victime rentre de Sapporo, et visiblement l’inspecteur n’est pas insensible à ses attraits. Sur le front de l’enquête, il est rapidement établi que le café bu par Mashiba contenait de l’arsenic, mais le meurtre a autrement toutes les apparences du crime parfait. Soupçonnant Ayané Mashiba, la collègue de Kusanagi prend alors contact avec le physicien Yukawa, qui a déjà aidé la police dans le cadre d’affaires apparemment insolubles. Il refuse d’abord de l’aider, mais change d’avis lorsqu’elle lui apprend que les sentiments de Kusanagi pour la suspecte semblent l’égarer.

La singularité d’Un Café maison relève de la construction de son récit ; en effet, dès le début du roman, l’identité du coupable est presque révélée, nous suivons donc l’enquête en connaissance de cause jusqu’à la résolution du crime « presque » parfait. Comprendre et révéler le stratagème utilisé ne sera pas une tâche facile pour les deux policiers, les éléments de l’enquête sont souvent répétés, corrigés, certains sont même abandonnés pour aboutir, au final, à la résolution du crime dont la précision dépasse nos attentes. Un roman aussi bien surprenant que passionnant.

 

Lire la notice



Seul le silence de R. J. ELLORY

Ecrit par Bibliothèque · 02/01/2014

Nous avons aimé


seullesilence

Seul le silence, roman policier de R. J. ELLORY.

 

Joseph Vaughan, écrivain à succès, tient en joue un tueur en série, dans l'ombre duquel il vit depuis bientôt trente ans. Joseph a douze ans lorsqu'il découvre dans son village de Géorgie le corps horriblement mutilé d'une fillette assassinée. La première victime d'une longue série qui laissera longtemps la police impuissante. Des années plus tard, lorsque l'affaire semble enfin élucidée, Joseph décide de changer de vie et de s'installer à New York pour oublier les séquelles de cette histoire qui l'a touché de trop près. Lorsqu'il comprend que le tueur est toujours à l'œuvre, il n'a d'autre solution pour échapper à ses démons, alors que les cadavres d'enfants se multiplient, que de reprendre une enquête qui le hante afin de démasquer le vrai coupable.

Attaché au genre policier, Seul le silence est un grand roman. Ecrite par une plume remarquable, l'histoire de Joseph Vaughan, sur qui le sort s'acharne injustement, ne peut nous laisser insensibles. On suit avec passion la descente aux enfers du narrateur, obsédé par la traque du sérial killer par qui tout à commencé. L'intensité des émotions et la construction de ce roman en font un livre bouleversant.

 

Lire la notice