Max de Sarah COHEN-SCALI

26/12/2013

Nous avons aimé


max

Max, roman de Sarah COHEN-SCALI.

 

« 19 avril 1936. Bientôt minuit. Je vais naître dans une minute exactement. Je vais voir le jour le 20 avril. Date anniversaire de notre Fürher. Je serai ainsi béni des dieux germaniques et l’on verra en moi le premier-né de la race suprême. La race aryenne. Celle qui désormais régnera sur le monde. Je suis l’enfant du futur. Conçu sans amour. Sans Dieu. Sans loi. Sans rien d’autre que la force et la rage. Je mordrai au lieu de téter. Je hurlerai au lieu de gazouiller. Je haïrai au lieu d’aimer. Heil Hitler ! »

Cette voix, qui s’adresse à nous, est celle de Max, un enfant conçu dans le cadre du projet « Lebensborn », mis en place par Himmler dans les années 1930. Sa mère a choisi de tomber enceinte et d’offrir son premier enfant à Hitler afin de perpétuer la race aryenne selon des critères bien spécifiques. Durant son enfance, Max va subir la propagande dans toute son ampleur, participer à des opérations nazies et tout cela sans ressentir ni culpabilité ni tristesse. Un évènement va cependant mettre en péril ses certitudes …

A travers ce roman historique très documenté, l’auteure nous offre un récit à la fois prenant et sidérant : les pages défilent à une vitesse surprenante tant on veut connaître le fin mot de l’histoire mais le spectacle auquel on assiste est affligeant tant les évènements dépeints sont horribles. Une lecture aussi passionnante que difficile mais très certainement nécessaire.

Ce roman est édité par Gallimard jeunesse mais peut tout aussi bien être lu par des adultes. Le sujet abordé étant un sujet difficile, il serait conseillé de ne pas laisser des enfants trop jeunes le lire (du moins sans encadrement parental).

Lire la notice



Le chapeau de Mitterand de LAURAIN, Antoine

03/10/2013

lcdm_ couv

Catégorie : Roman

Edition : Flammarion 2012

Daniel Mercier dine seul dans un restaurant parisien quand s'installe à la table voisine. François Mitterand. Le président, en quittant l'établissement, oublie son chapeau et Daniel décide de le garder.

Ce chapeau va alors transformer la vie de son nouveau propriétaire qui à sont tour va le perdre. Dans ce roman, 4 personnes seront en possession de ce "talisman" et ces 4 personnes verront leur destin basculé.

C'est une histoire originale, pleine d'humour et qui nous plonge dans les années 80 avec les clivages politiques, le début du minitel, je LT d'Yves Mourousi... Bref, un vrai régal.

Voir la notice