La Femme en vert d'ARNALDUR INDRIDASON

27/02/2015

Coup de coeur


lafemmeenvert

La Femme en vert, roman policier d'ARNALDUR INDRIDASON.

 

Dans un jardin sur les hauteurs de Reykjavik, un bébé mâchouille un objet étrange... Un os humain ! Enterré sur cette colline depuis un demi-siècle, le squelette mystérieux livre peu d'indices au commissaire Erlendur. L'enquête remonte jusqu'à la famille qui vivait là pendant la Seconde Guerre mondiale, mettant au jour les traces effacées par la neige, les cris étouffés sous la glace d'une Islande sombre et fantomatique...

L'univers exploré par l'islandais Arnaldur Indridason est rarement rose. De nombreux phénomènes de société sont abordés dans ses romans : la violence urbaine, le racisme, la drogue, l'homosexualité, ... Dans ce livre, c'est la violence conjugale qui est mise en exergue. Nous assistons à un va-et-vient entre passé et présent, et c'est avec une aisance certaine que l'auteur arrive à nous faire passer d'une époque à l'autre. Nous retrouvons l'inspecteur Erlendur, personnage récurrent chez Arnaldur Indridason toujours en proie à ses propres démons, qui doit jongler entre ses problèmes personnels et son obsession pour l'enquête. C'est un véritable jeu de piste qui s'offre à nous, remontant jusqu'à une famille qui aurait vécu dans les environs au moment des faits. Comme d'habitude, la misère sociale islandaise contraste énormément avec la peinture magnifique des paysages que réalise l'auteur dans ses romans. Avec La Femme en vert, il signe un polar sombre et douloureux, une Islande d'après-guerre évoquée de manière magistrale.


Disponibilité et réservation